Ettakatol propose de renforcer le gouvernement de compétences par une «instance politique »

Le conseil national du Forum démocratique pour le travail et les libertés (Ettakatol), a suggéré de consolider le gouvernement des compétences nationales proposé par le chef du gouvernement provisoire, Hamadi Jebali, par une «  instance politique ». Une structure qui aura la charge de définir les priorités de la prochaine étape et d’arrêter le programme du gouvernement dans un esprit de consensus entre les différentes familles politiques qui soutiennent l’initiative de Jebali au sein de l’Assemblée nationale constituante (ANC).

Dans un communiqué publié à la fin de la réunion extraordinaire de son conseil national tenue dimanche 17 février à Sfax, Ettakattol réitère son soutien à l’initiative de Jebali. Initiative qui traduit le souci de tenir l’exécutif loin des clivages politiques et des enjeux électoraux, selon la même source.

Il y insiste sur l’importance qu’il y a dans l’engagement des membres du gouvernement qui sera formé prochainement, à ne pas participer aux prochaines élections.

Le conseil national d’Ettakatol considère que « les positions et les déclarations qui mettent en doute la légitimité de l’ANC, sont une menace pour la stabilité du pays en cette conjoncture délicate ».

Le conseil national a, par ailleurs, renouvelé l’appel adressé aux forces politiques et civiles ainsi qu’aux médias en faveur d’un consensus national pour lutter contre la violence sous toutes ses formes, notamment, après l’assassinat du militant Chokri Belaid. Il y réaffirme, également, son attachement à l’initiative de l’Union générale tunisienne du travail qui appelle à un dialogue national entre toutes les factions politiques dans le but de préserver la stabilité du pays, défendre l’unité nationale et conforter le processus de transition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here