Bahreïn: « Le peuple veut la chute du régime »

 

Au lendemain d’affrontements ayant fait deux morts, lors des commémorations du 2ème anniversaire du soulèvement animé par la majorité chiite qui réclame des réformes démocratiques. L’opposition organise aujourd’hui, vendredi 15 février, une nouvelle manifestation près de Manama.

La manifestation, prévue en milieu d’après-midi sur Boudaya, une route reliant plusieurs villages chiites, survient sur fond de vive tension dans ce petit pays du Golfe dirigé par une dynastie sunnite et confronté depuis deux ans à une crise politique.

Hier, des centaines de personnes étaient descendues dans la rue, dans plusieurs villages chiites, aux cris de: « Le peuple veut la chute du régime! » ou « A bas Hamad! », le roi du Bahreïn.

Une bombe placée sur le pont du roi Fahd

 En outre, une unité de la lutte anti-terroriste a désamorcé, hier jeudi soir, une bombe de près de deux kilogrammes, placée sur le pont-digue du roi Fahd.

Ce pont relie depuis 1986 Bahreïn à la province Orientale d’Arabie Saoudite où se concentre la minorité chiite de ce royaume à majorité sunnite.

La contestation, déclenchée en 2011, s’est soldée par 80 morts selon la Fédération internationale des droits de l’Homme. Plusieurs dirigeants de l’opposition sont emprisonnés depuis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here