Des adieux empreints de douleur, de tristesse et de colère

Des centaines de milliers de citoyens ont accompagné hier Chokri Belaid à son ultime demeure. S’ébranlant de Jebel Jloud, le cortège a mis plus de 4 heures pour rallier le cimetière El Jellaz. Tout au long du chemin,  la foule manifestait sa douleur et son indignation. L’hymne national, mêlé aux youyous des femmes et aux chants à la gloire du martyr de la patrie, emplissait le triste ciel  de Tunis. La colère atteignait son paroxysme à chaque fois que la foule clamait le départ du gouvernement d’Ennahdha et de Rached Ghannouchi, que la famille du défunt ont désigné comme responsables de l’assassinat lâche et odieux.

Une journée tragique pour les milliers de sympathisants du martyr Chokri Belaid et un évènement marquant, et probablement un tournant, dans l’histoire contemporaine de la Tunisie.

1

2

3

4

5

6

7

8

9

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here