Les Petites et Moyennes Entreprises africaines engagées sur les marchés internationaux prospèrent dans le « Village Global »

La coopération et le commerce internationaux sont devenus des facteurs déterminants de la croissance des PME, d’après une étude approfondie et de grande envergure réalisée pour DHL Express (http://www.dhl.com) par IHS, un grand fournisseur global d’informations et d’analyses industrielles.

L’enquête et ses analyses macro-économiques portaient sur 410 directeurs de PME dans des économies nationales du G7 et de la zone BRICM¹. Elle révèle que les PME engagées sur des marchés internationaux ont deux fois plus de possibilités de réussite que celles opérant uniquement au niveau national². Parmi les PME contactées par l’enquête, 26% des entreprises opérant au niveau international présentent des résultats largement supérieurs à ceux de leur marché national, alors que seulement 13% des PME dont les activités sont strictement nationales arrivent à ce niveau. Les PME ont indiqué que les principaux avantages d’une stratégie internationale incluent l’accès à de nouveaux marchés, l’accès à de nouveaux savoir-faire, à de nouvelles technologies, ainsi que la diversification de leurs produits ou services.

Pour les PME africaines, ces résultats se vérifient puisqu’elles sont de plus en plus reconnues comme les moteurs de la croissance économique de leur propre pays. Bien que le nombre de PME opérant sur le continent africain ne soit pas connu, faute de statistiques fiables, elles représentent plus de 90% des entreprises déclarées dans des pays comme le Ghana et l’Afrique du Sud. Elles constituent donc un domaine de développement important sur l’ensemble du continent.

« Les résultats de cette enquête confirment les perspectives ouvertes aux PME en Afrique », déclare Charles Brewer, directeur général de DHL Express, Afrique subsaharienne. « Les nouvelles technologies, l’internet, les transports modernes ouvrent de nombreuses possibilités de commerce à l’étranger aux entreprises africaines. Avec des recherches poussées et une stratégie bien définie, les PME locales peuvent se développer avec succès sur de nouveaux marchés, concurrencer des entreprises plus importantes et utiliser leur taille et leur agilité pour progresser » conclut M. Brewer.

Cette étude révèle également l’accélération de la mondialisation et une ouverture accrue au commerce extérieur parmi les PME. Les probabilités d’opérations internationales sont plus élevées parmi celles fondées au cours des cinq dernières années, que parmi les entreprises plus anciennes, même si leur temps de développement est évidemment plus court. Il est également important de constater que la majorité des PME, qui ont dépassé leur marché national au cours des trois dernières années, ont indiqué qu’elles se préparaient à augmenter leur pourcentage d’exportation dans leur chiffre d’affaires des trois prochaines années, en dépit des incertitudes économiques actuelles.

Cependant, le rapport indique que l’infrastructure commerciale insuffisante limite la compétitivité puisqu’elle réduit l’efficacité et que les PME doivent faire d’importants efforts supplémentaires pour surmonter les insuffisances de l’infrastructure, en particulier par rapport aux entreprises qui disposent de ressources plus importantes. Sur les marchés internationaux, les problèmes les plus sérieux pour les PME incluent le manque d’informations, les taxes douanières élevées, les difficultés pour contacter des partenaires et des clients à l’étranger. Les PME identifiées par l’enquête comme obtenant les meilleurs résultats emploient pour la plupart plus de cinquante personnes, ce qui souligne l’importance des ressources pour surmonter les barrières à la croissance internationale.

« Il est évident que les petites entreprises qui souhaitent se développer à l’international doivent encore surmonter plusieurs obstacles. Mais nous sommes très heureux de voir que les PME qui se tournent vers le commerce international sont de plus en plus nombreuses », affirme Ken Allen, directeur général, DHL Express. « En tant qu’entreprise de logistique globale, notre mission est d’améliorer l’efficacité de ce processus. Nous continuons donc d’adapter nos services et nos solutions pour aider les PME à progresser et à devenir des concurrents dans le village global ».

N.B

Toutes les données font partie d’une étude réalisée par IHS de septembre à novembre 2012. Commandée par DHL Express, elle contient des analyses des données propriétaires d’IHS, des études récentes des PME et une enquête en ligne couvrant 410 cadres supérieurs, dans les petites et moyennes entreprises des pays du G7 et du BRICM. Elle concerne uniquement des entreprises employant de 10 à 249 personnes, avec un chiffre d’affaires inférieur à 50 millions d’Euros. Elle exclut les micro-entreprises de moins de dix salariés.

¹ BRICM signifie Brésil, Russie, Inde, Chine et Mexique

² D’après les taux moyens de croissance annuelle calculés sur trois ans, Études IHS et DHL Express, septembre – novembre 2012.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here