Les juges en colère

Palais de justice Bab Bnet, 10h, ça grouille de partout. Cela a toujours été ainsi, mais aujourd’hui on frôlait la pagaille. Et pour cause, les juges, brassard rouge, signe qu’ils sont en grève, ont entamé les séances avec une heure de retard.

Ils ne sont pas les seuls, tous les juges, dans tous les Palais de Justice, sur tout le territoire, ont fait de même. Ils répondent ainsi  à l’appel lancé par l’Association des juges, à la fin de la semaine dernière, en guise de protestation contre le retard pris par l’Assemblée nationale constituante, dans la mise en place du nouveau système judiciaire, en l’occurrence, l’adoption de la loi organique portant sur la création de l’instance provisoire de l’Ordre judiciaire.

Ils manifestent aussi contre « la mainmise du ministre de la Justice sur l’administration des tribunaux et les pressions exercées sur les magistrats, à travers l’ingérence directe dans leur cheminement professionnel », selon les propos du communiqué de grève.

Raoudha Laabidi, Vice présidente de l’Association des juges, a fait savoir à ce propos, que ce n’était là qu’un début. « Les magistrats vont passer à partir du 11 février, si rien n’est fait entre-temps, à toutes les formes de protestation, y compris la grève », rappelant que le 11 février les juges vont organiser un sit-in devant la Constituante.

En attendant, les juges à Jendouba sont déjà passés à l’acte, en organisant aujourd’hui à la mi-journée un bref sit-in pour protester contre l’agression des magistrats et des employés du Tribunal de première instance de Jendouba, lundi 28 Janvier. Le sit-in a été présidé par Kalthoum Kannou, présidente de l’Association des juges.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here