Economie: La flambée des prix continue

Le ministre des Finances, Elyes Fakhfakh, a annoncé, lundi, qu’un réajustement des prix de certains produits d’hydrocarbures est envisagé durant la prochaine période.

Intervenant, lors d’une conférence de presse, tenue au siège de la Banque centrale de Tunis (BCT), pour présenter l’accord de confirmation à titre de précaution avec le FMI, le ministre a précisé que l’augmentation concernera l’essence, dont le prix augmentera de 100 millimes/litre et le Gasoil (+80 millimes/litre).

Le prix du pétrole lampant et celui des bouteilles de gaz de pétrole liquéfié (GPL) destinés à l’usage domestique resteront inchangés, a-t-il dit.

M. Fakhfakh a fait savoir, dans le même contexte, qu’une augmentation de 7% sera appliquée, prochainement, sur l’électricité destinée à la consommation non familiale.

Ces augmentations, dont la date de mise en application n’a pas été encore fixée, permettront, selon le ministre, d’alléger la charge de la subvention que l’Etat assume.

“Ce réajustement partiel permettra également de réduire le volume de la subvention, programmé dans le cadre du budget de l’Etat pour l’exercice 2013, en le portant de  4700 millions de dinars(MD) à 4200 MD”, a souligné M. Fakhfakh.

Selon lui, le ministère des Finances se penche actuellement, en collaboration avec le FMI et l’Institut national de la Statistique (INS), sur l’élaboration d’une étude approfondie sur le système de subvention en Tunisie.

A la lumière des résultats de cette étude, des réformes structurelles seront programmées à même d’orienter les subventions aux personnes qui ont en vraiment besoin.

D’après les premiers indicateurs de cette étude, seulement 10% des familles tunisiennes démunies et 70% de la classe moyenne en Tunisie bénéficient du système de subvention, alors que les hôtels et les restaurants en profitent à hauteur de 22%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here