Un petit communiqué et puis s’en vont…

Crédit photo : tunisie14.tn

On l’attendait avec impatience, on en a parlé en long et en large tout au long de la journée d’hier. On a dit qu’il serait décisif, que de lui dépendrait l’avenir de la Troïka. Le Conseil consultatif d’Ennahdha qui a duré jusqu’à deux heures du matin a enfanté d’un petit communiqué vide de toute décision d’envergure.

On s’est contenté, en effet, de constater que « les négociations pour le remaniement ministériel ont connu des difficultés », mais que le Mouvement « continue à privilégier la voie de l’ouverture vers les autres partis et le partage du pouvoir pour la réalisation des objectifs de la révolution ». Le communiqué ajoute que le Conseil exprime « son attachement à l’expérience actuelle », comprendre par là la Troïka. Il appelle, par ailleurs « les autres partis à respecter cette expérience et à l’approfondir ».

Autant dire que c’est un communiqué vide de tout sens. Du moins, il ne méritait pas une réunion de près de dix heures et toute la communication qui l’a précédée. C’est le constat pour le contenu, il n’en reste pas moins que pour la forme, ce Conseil a été riche en enseignements.

Premier constat à ce propos et que, contrairement à ce qui a été dit, la cassure entre le gouvernement et le parti n’a pas eu lieu. On s’attendait un désaveu de Hamadi Jbali, le Chef du Gouvernement. Rien n’en fut. Et ce, malgré les informations reprises par les médias hier soir quant à une sortie fracassante de Hamadi Jbali de la réunion. On dit qu’il s’est fâché avec le Conseil qui s’attachait aux portefeuilles des ministères de souveraineté. Une information qui a été démentie ce matin par Houcine Jaziri qui a annoncé qu’un accord à ce propos serait bientôt annoncé et que le remaniement ministériel aura bien lieu début de la semaine prochaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here