Semaine du 21 au 25 janvier 2013

Jouez les « recoveries »

Comme promis lors de notre dernière tendance hebdomadaire, nous revenons aujourd’hui sur les premières conclusions qui peuvent ressortir des indicateurs d’activité publiés tout au long de la semaine dernière. Nous débutons, toutefois, par contester – pour la nième fois – le retard de publication de ces chiffres par les sociétés émettrices en dépit des multiples appels d’une autorité de contrôle très clémente pour le moment. A près d’une semaine de l’expiration de la deadline du 20 janvier 2013, il y a encore quelques sociétés qui n’ont pas révélé leurs performances! Ce n’est pas un comportement digne d’une Place financière qui cherche à être le moteur de la croissance de l’économie nationale. « Grâce » à ces retards, le marché actions tunisien a été marqué par un sentiment d’attentisme et de prudence. C’est logique, car tout retard de publication non justifié est, intuitivement, un indice de l’existence d’un problème. Et un problème dans les chiffres conduit à une sanction dans les cours. Le TUNINDEX a, ainsi, perdu 0,17% de sa valeur à 4 737,03 points. Néanmoins, il reste sur une note positive depuis le début de l’année à +3,40%.

Au regard de ce qui a été révélé, et après plus de deux années de performances en dents de scie, nous pensons qu’il est temps de commencer sérieusement à jouer la reprise, et de laisser de côté ce sentiment d’attentisme et de prudence, devenus la devise des investisseurs sur la Bourse de Tunis. Il y a pas mal de titres dont le parcours boursier s’annonce prometteur, même s’ils appartiennent à des secteurs à risque.

Commençons par les banques qui ont surpris les acteurs du marché par des indicateurs d’activité satisfaisants, malgré la conjoncture que tout le monde connait et les restrictions sur la distribution du crédit direct imposées par la BCT. Attijari Bank et la BIAT ont même affiché des performances exceptionnelles. Le PNB T4 12 de la filiale du géant marocain a bondi de 38,1% à 64,626 MDT, portant le PNB de l’exercice à 218,724 MDT, soit une progression de 20,5%. Concernant la BIAT elle a battu le record. La banque a, enfin, franchi le seuil symbolique d’un PNB trimestriel de 100 MDT. La première banque privée tunisienne a affiché une croissance de  son PNB T4 12 de 12,6% à 100,539 MDT en glissement annuel. Ces excellentes prestations sont essentiellement dues au comportement des intérêts nets trimestriels qui ont augmenté, respectivement,  de 72,4% à 41,202 MDT et de 21,3% à 56,837 MDT.

Pour le leasing, nous n’avons pas eu de surprises, sauf la continuation d’Attijari Leasing sur sa lancée, avec des mises en force en hausse de 9,6% à 50,700 MDT sur le dernier trimestre, et un PNL 2012 de 15,511 MDT, +27,3% en rythme annuel. De même, dans l’assurance, seule STAR a brillé. Les primes émises du T4 12 ont progressé de 11,9% à 51,953 MDT, et le chiffre d’affaires annuel s’est établi à 236,117 MDT, un record pour l’assureur.

L’immobilier, et comme nous l’avons signalé deux semaines auparavant (cf. le résumé de la semaine du 11 /01/2013), est une mine de croissance. En dépit de chiffres en recul sur le dernier quart de l’année pour SIMPAR et ESSOUKNA, les chiffres annuels sont impressionnants. Les revenus de la SIMPAR (société mère) se montent à 18,421 MTND, en progression de 8,9% par rapport à 2011, ceux de sa filiale à 22,205 MDT, en hausse annuelle de 10,9%. Quant à SITS, elle a commencé à prendre sa revanche après les déceptions de 2010 et 2011. Son activité s’est redressée au cours du quatrième trimestre 2012, à 11,409 MDT, et ses ventes annuelles ont atteint 19,331 MDT.

Pour la distribution alimentaire, nous saluons les réalisations de Magasin Général qui récolte les fruits de sa stratégie de rénovation et d’ouverture de nouveaux points de vente ( six nouveaux magasins en 2012). Cet effort lui a permis de réaliser un chiffre d’affaires de 480,987 MDT, + 43,5% par rapport à la même période en 2011. Pour les biens de consommation, la SFBT a prouvé, une nouvelle fois, son incontestable leadership. Ses revenus trimestriels se sont élevés à 292,187 MDT, en hausse de 21,6%. Cette croissance est imputable à la progression des différentes composantes du chiffre d’affaires: les boissons gazeuses (+17,8% à 164,545 MDT) et la bière (+18,8% à 93,274 MDT).

Dans le compartiment industriel, nous apprécions les chiffres record publiés par la SOTUVER, grâce à une demande extérieure soutenue (+23,0% de l’export à 12,597 MDT).

Mais comme il y a des sociétés qui se sont distinguées, il y’en a d’autres qui ont déçu. Elles feront l’objet de notre prochaine tendance.

Actualité

SERVICOM, émission d’un premier emprunt obligataire

Le Conseil d’Administration de SERVICOM, réuni le 09 Octobre 2012, a décidé d’émettre un emprunt obligataire d’un montant de 8,000 MDT ayant les caractéristiques suivantes:

– Durée: cinq années;

– Taux d’intérêt: variable à TMM+2,5% et/ou fixe à 6,9% brut l’an;

– Nombre d’obligations: 80 000 obligations;

– Valeur de l’obligation: 100 DT chacune.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here