Les étudiants de l’ESSTT dénoncent la précarité de leur situation

Un groupe de 25 étudiants ont protesté ce matin devant le siège du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifiques. De niveau master et inscrits pour la plupart en doctorat, ces étudiants de L’École supérieure des sciences et techniques de Tunis (ESSTT) dénoncent un ensemble « d’injustices qu’ils sont en train de subir » et qui « vont compromettre leur avenir ». Leur bourse de recherche a en effet été réduite de 50%. « Les 250 dinars doivent couvrir nos loyers, nos dépenses quotidiennes, les frais de recherche, les coûts de la fourniture et des fascicules, les frais de transport », s’est indigné Khalil, un étudiant diplômé de master en génie électrique.

Les étudiants, ne pouvant plus signer des contrats avec les universités, dénoncent une position désormais défavorable. « Sans cette forme de contrat, on est défavorisé dans tous les concours, comme le concours de technologue ou celui de la STEG. En se présentant à ces concours,  le meilleur d’entre nous ne dispose que de 22 points sur 100 ». Les jeunes étudiants ont également déploré le nouveau régime de recrutement dans l’enseignement qui donne la priorité aux diplômés les plus âgés. «  Nous sommes diplômés et bien instruits, nous sommes jeunes et motivés, et pourtant et sans aucun fondement rationnel, nous nous retrouvons marginalisés et exclus », a renchéri le jeune étudiant.

 manif-

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here