Les magistrats en brassard rouge à partir du 4 février prochain

« Les magistrats porteront, de nouveau, à partir du 4 février prochain, le brassard rouge et retarderont d’une heure l’ouverture des procès, à partir du 11 février », a décidé, dimanche 27 janvier, le Conseil national de l’Association des magistrats tunisiens (AMT).

« Les magistrats vont s’adonner à toutes les formes de protestation, y compris la grève en fonction de l’évolution de la situation », ajoute le Conseil dans une motion issue de sa réunion d’aujourd’hui.

Ils réaffirment, également, leur rejet du projet de loi organique portant assainissement des corps de la magistrature et du barreau en dehors du processus de la justice transitionnelle.

Dans cette motion, le Conseil national de l’AMT appelle l’Assemblée nationale constituante à adopter, dans les délais les plus brefs, la loi portant création de l’Instance provisoire de l’ordre judiciaire.

Dans ce contexte, le Conseil national de l’AMT dénonce «la mainmise du ministre de la justice sur l’administration des tribunaux et les pressions exercées sur les magistrats, à travers l’ingérence directe dans leur cheminement professionnel (nominations, mutations, promotions et mesures disciplinaires) ».

Il appelle, également, à apporter les amendements nécessaires à l’avant-projet de la Constitution dans son chapitre dédié au pouvoir judiciaire, en concertation avec les magistrats conformément aux dispositions de la loi portant organisation provisoire des pouvoirs publics.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here