La grève des transporteurs de carburant maintenue et réussie

Dimanche soir, alors qu’on ne savait pas encore si la grève des transporteurs de carburant, prévue pour les 28 et 29 janvier était maintenue ou pas, les Tunisiens se sont précipités dans les stations d’essence pour faire le plein.

Aujourd’hui, l’information est là. La grève est maintenue. Hasnaoui Smiri, secrétaire général de la Fédération générale de la pétrochimie relevant de l’UGTT, nous en explique les motifs: « les transporteurs de carburants appartenaient auparavant à la Fédération générale du transport relevant de l’UGTT. En septembre dernier, on nous a informés que c’est à la Fédération générale de la pétrochimie que les transporteurs de carburants appartiennent, désormais.

On a, à ce titre, demandé à se réunir avec la Chambre syndicale de transport des produits dangereux (UTICA). Exigence que les responsables de cette chambre ont refusé, malgré toutes les interventions qui on été faites et malgré le préavis de grève qu’on a déposé. » Et d’ajouter, « c’est la raison pour laquelle on a maintenu la grève. Une grève jusque là, réussie à 100%. »

Toujours selon Hasnaoui Smiri, les principales revendications des transporteurs de carburants sont les suivantes:

• Le retour au travail du représentant syndical Noureddine Chelhi (société Oil Service)

• L’amélioration  des salaires et l’application de l’augmentation des salaires convenue en 2012;

• La révision du régime de travail;

• L’octroi d’une prime de risque;

• L’octroi d’un treizième mois de salaire;

• La révision du système des congés annuels.

M. Smiri nous déclare par ailleurs que sa fédération est toujours ouverte au dialogue et qu’elle pourrait suspendre la grève, si un terrain d’entente était trouvé avec la Chambre syndicale.

En réaction à la grève, Habib Mlaweh, directeur du centre pour l’exploitation et le commerce de la compagnie pétrolière Ajil a annoncé sur les ondes de Mosaïque fm, ce lundi, que le centre a pris toutes les précautions nécessaires pour éviter toutes les perturbations de fourniture d’essence.

Selon lui, deux millions de litres ont été fournis aux stations de distribution, afin d’assurer  le ravitaillement dans les stations à sec.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here