Vive tension en Egypte à l’occasion du 2ème anniversaire de la Révolution

Dans un climat marqué par la tension politique et la crise économique, le pays des Pharaons se prépare aujourd’hui, vendredi 25 janvier, à de nouvelles manifestations à l’occasion du deuxième anniversaire du début du soulèvement populaire qui poussa le Raïs égyptien, Hosni Moubarak,  à la sortie par la petite porte.

Pain, liberté, justice sociale

En reprenant les mêmes mots d’ordre qu’il y a deux ans, « Pain, liberté, justice sociale », l’opposition a appelé à défiler à travers le pays contre le président islamiste Mohamed Morsi et le mouvement des Frères musulmans dont il est issu.

Des rassemblements sont prévus sur  la fameuse place Tahrir, au Caire, devant le palais présidentiel d’Héliopolis, ainsi que dans plusieurs villes, comme Alexandrie et Assiout.

Les Frères musulmans, eux, n’ont pas officiellement appelé à manifester vendredi. Pour marquer le deuxième anniversaire de la « révolution », ils ont lancé une initiative intitulée « Ensemble nous construisons l’Égypte », rassemblant une série d’actions sociales et caritatives.

Une nouvelle Révolution?

Les « Ultras » du club cairote d’al-Ahly, qui assurent compter la grande majorité des victimes, menacent de manifestations violentes et d’une « nouvelle révolution » s’ils n’obtiennent pas justice. De brefs heurts ont opposé hier, jeudi, non loin de la place Tahrir, la police à des manifestants qui tentaient de démanteler un mur de blocs de béton pour permettre aux manifestants de circuler librement le lendemain dans le centre-ville.

A noter que deux ans après la Révolution, l’Egypte peine toujours à trouver son équilibre entre un pouvoir qui se prévaut de la légitimité des urnes et ses adversaires qui dénoncent l’émergence d’un système autoritaire dominé par les Frères musulmans.

Sans doute, le syndrome tunisien!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here