Le SNJT dénonce la décision de limiter les déplacements des journalistes à l’ANC

 

Le bureau exécutif du Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT) a dénoncé, mercredi, la décision de la vice-présidente de l’Assemblée Nationale Constituante (ANC), Meherzia Laabidi d’interdire aux journalistes de se déplacer dans le hall  et les allées de l’Assemblée.

 » Ce genre de pratiques inconvenantes, souligne un communiqué du bureau exécutif, est de nature à limiter le champ d’action des journalistes et va à l’encontre de leur liberté de communication avec les élus pour transmettre au public ce qui se passe dans les coulisses de l’ANC. « 

Il considère que la décision de Meherzia Laabidi est une  » atteinte aux droits des  journalistes et au droit du peuple tunisien à l’information. « 

Le SNJT appelle le président de l’ANC, Mustapha Ben Jaafar, et tous les Constituants à  » condamner les agissements répétés de plusieurs constituants, appartenant en particulier au groupe Ennahdha, à l’encontre des journalistes « . Il les exhorte  » d’assurer les conditions adéquates aux journalistes, afin de leur permettre d’accomplir au mieux leur devoir professionnel. « 

Par ailleurs, le bureau exécutif du syndicat condamne le  » comportement brutal et criminel de certaines milices appartenant au mouvement Ennahdha qui se font appeler ligue de protection de la révolution à Kairouan « , et qui ont agressé les journalistes de radio Sabra FM lors de la couverture des protestations dans la région. Il demande au ministère public d’ouvrir une enquête contre ces agresseurs « hors-la-loi ».

De son côté, le centre de Tunisie pour la liberté de la presse a également appelé  » à revenir immédiatement sur la décision de Meherzia Laabidi  » qui, estime-t-il dans un communiqué  » contrevient à la loi organisant le travail de l’Assemblée et cible le droit d’accès à l’information. « 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here