Des centaines de démissions de médecins refusées par le ministère de la Santé

Le ministère de la Santé a annoncé mardi avoir refusé la démission “de centaines de médecins” qui protestaient contre les pressions et la violence  qu’ils subissaient sur leurs lieux de travail ainsi que les mauvaises conditions de travail et l’encombrement dans la plupart des établissements hospitaliers publics.

“Des médecins ont été agressés dans les hôpitaux, dont les blessures de certains étaient graves”, a expliqué le directeur général de la santé par intérim Nabil Ben Salah lors d’un point de presse périodique à la Kasbah, affirmant que le ministère de la santé a refusé des centaines de démissions de médecins.

Il a appelé à cet égard les représentants de la société civile et les médias à apaiser les tensions et à sensibiliser les agents hospitaliers et les patients pour éviter toute forme de violence à l’encontre du cadre médical.

Sur un autre plan, il a indiqué que le ministère étudie  actuellement la possibilité de créer deux nouveaux hôpitaux universitaires à la Manouba et à Ben Arous pour rapprocher les prestations médicales des habitants de ces deux régions.

Il s’agit également d’un projet pour la création des établissements hospitaliers régionaux spécialisés afin d’appuyer les hôpitaux de première et deuxième ligne et contribuer ainsi à la réduction de l’encombrement dans les hôpitaux universitaires.

 

 

Par

Publié le 22/01/2013 à 18:02

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin