Kalthoum Kannou : « L’absence d’un tribunal constitutionnel facilite les actes de corruption »


« L’absence d’un tribunal constitutionnel facilite les actes de corruption », déclare Madame Kalthoum Kannou, présidente de l’Association tunisienne des juges tunisiens, au cours de son intervention dans une conférence organisée par l’observatoire national ILEF pour la protection du consommateur et contribuable.

En outre, elle n’a pas manqué de souligner que la bureaucratie, mal endémique de l’administration tunisienne, est l’une des causes qui incitent le citoyen tunisien à céder à la corruption, parfois même dans l’accomplissement de procédures légales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here