Hausse de 330% de la contrebande des marchandises en 2012

Quelque 4079 procès-verbaux de saisie de marchandises de contrebande ont été enregistrés par la sous commission de lutte contre la contrebande en 2012, en hausse de 330% par rapport à 2011 et de 9% par rapport à 2010, selon un communiqué publié à l’occasion de la réunion d’évaluation de la commission nationale de maîtrise des prix.

La valeur des marchandises saisies est passée, d’après le communiqué de la présidence du gouvernement, à 168 millions de dinars en 2012, contre 51 millions de dinars en 2011, soit une hausse de 117 millions de dinars. Quant aux  principales activités de contrebande que connaît le pays, aux niveaux de ses frontières ouest avec l’Algérie et sud avec la Libye, elles concernent le bétail, les hydrocarbures, les boissons alcoolisées et le fer destiné à la construction.

Les efforts déployés par les unités de la Garde nationale, de l’Armée nationale et des garde-frontières dans le cadre de patrouilles mixtes visant à lutter contre toutes les formes de contrebande, notamment celle ciblant les ovins, ont été également, au centre de la réunion d’évaluation. L’accent y a été mis sur le développement de réseaux de contrebande organisés et utilisant des techniques et des moyens de transport développés.

Les membres de la commission ont évoqué, toujours selon le communiqué, les attaques perpétrées contre les équipements et les locaux de la garde douanière. Ainsi, durant la période du janvier 2011 à octobre 2012, 140 attaques contre les agents et les locaux de la douane ont été enregistrées.

La commission a appelé à faire participer toutes les forces vives de la nation (partis politiques, médias, société civile, et  citoyens) à la lutte contre la contrebande afin de préserver l’économie et la sécurité du pays. Il s’agit, pour les membres de la commission, de mobiliser tous les moyens humains et matériels permettant de combattre ce phénomène compte tenu de son impact négatifs sur l’économie nationale, les prix et partant sur le pouvoir d’achat du citoyen.

La commission nationale de maîtrise des prix tient depuis décembre dernier,  des réunions périodiques destinées à l’évaluation des activités de ses différentes sous commissions dont celle du contrôle économique et sanitaire et celle chargée de l’approvisionnement et des prix.

La contrebande est un des maux qui rangent l’économie tunisienne, laquelle peine à se redresser deux ans après la révolution du 17 décembre 2010/14 janvier 2011.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here