Don français de matériels et équipements pour la police des frontières tunisiennes

Le ministère de l’Intérieur a reçu vendredi 18 janvier, de l’ambassade de France à Tunis un don français de matériels et équipements en faveur des services de la police des frontières tunisiennes.

Le don consiste en différents lots d’équipements policiers et militaires, dont 89 véhicules (tout terrain, berlines, fourgons cellulaires, bus et quads), 80 jumelles de vision nocturne, des caméras de surveillance et quelque 200 gilets pare-balles. Le don accordé par le ministère français de l’intérieur s’inscrit dans le cadre du programme de partenariat tuniso-français pour la gestion concertée des migrations.

La valeur totale des équipements offerts s’élève à environ 3 millions d’euros (environ 6 millions de dinars).

Une cérémonie a été organisée, à cette occasion, à laquelle ont pris part le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur chargé de la réforme Said Mechichi et l’ambassadeur de France à Tunis François Gouyette.

Répondant aux questions des journalistes à la caserne de la garde nationale à l’Aouina, lieu de remise des équipements, M. Said Mechichi, a indiqué que le don français s’inscrit dans le cadre de la deuxième phase de l’accord conclu entre la Tunisie et la France sur la gestion concertée des migrations et la lutte contre l’immigration clandestine, signé en 2008.

La première phase de l’accord s’étant achevée depuis 2009, Said Mechichi a souhaité « conclure rapidement la troisième phase de l’accord afin de consolider le dispositif de veille et de contrôle sur le long des frontières tunisiennes, d’autant que le pays traverse une phase transitoire délicate ».

Pour sa part, l’ambassadeur français s’est félicité  de l’engagement de la Tunisie en faveur de ce programme qui, a-t-il dit, traduit le soutien et l’appui de la France à la Tunisie depuis l’avènement de la révolution.

Et de préciser : « le don en question entre dans un programme de coopération préalablement défini et ne peut être lié aux tensions actuelles marquant la situation au Mali».

S’agissant des mesures de sécurité spéciales autour de l’ambassade de France à Tunis, François Gouyette a affirmé qu’il y a une menace générale dans la région liée à l’évolution de la situation. « Les autorités tunisiennes ont pris les mesures appropriées pour éviter des débordements et préserver les intérêts français », s’est félicité l’ambassadeur de France, soutenant que ces mesures sont à la hauteur de la confiance placée en les autorités tunisiennes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here