«L’Utica restera une organisation nationale indépendante loin des tiraillements politiques»

Après un retard d’environ une heure et demi, des sourates du saint Coran ont été psalmodiées à l’ouverture du 15ème congrès national de l’Union tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (Utica), tenu hier, le 17 janvier 2013, en présence du Chef du gouvernement Hamadi Jebali, Wided Bouchamaoui, élue présidente de l’organisation, des ministres, des membres de l’Ugtt et un grand nombre de congressistes.

Lors de l’allocution d’ouverture, Wided Bouchamaoui a rappelé les étapes que l’Utica a traversé après la Révolution du 14 janvier 2011, estimant qu’elles ont été difficiles et que la réorganisation de la centrale patronale après les perturbations enregistrées n’a pas été une sinécure.  Cependant, l’Utica a retrouvé de nouveau, selon elle, son équilibre.

Mme Bouchamaoui a, également, déclaré que «l’organisation patronale restera une organisation nationale indépendante, loin des tiraillements politiques et distante de tous les partis politiques».

D’autre part, la responsable a indiqué que «l’économie tunisienne se trouve encore dans une situation dangereuse et que la guerre du secteur privé pour contribuer à sauver cette économie se poursuivra bien que la situation s’avère, aujourd’hui, plus compliquée. »

Elle a fait savoir que les hommes d’affaires et investisseurs tunisiens craignent le phénomène de l’économie parallèle, soulignant que ce fléau touche quotidiennement de nouveaux sites, causant la fermeture d’entreprises et mettant au chômage des employés.

Sur un autre volet, elle a proposé au gouvernement de remplacer les mesures d’interdiction de voyage imposées aux hommes d’affaires par d’autres qui ne paralysent pas le travail des entreprises, et ce, jusqu’à la résolution finale de cette problématique.

Wided Bouchamaoui a conclu son allocution d’ouverture en remerciant l’ex-président de l’Utica, Hédi Djilani, le vice-président de la centrale patronale, Hamadi Ben Sedrine, les anciens membres du Bureau Exécutif, les présidents et les membres des commissions, les observateurs indépendants, l’expert juridique et superviseur de l’examen des projets du statut, Ghazi Ghrairi, ainsi que tous les agents, fonctionnaires et cadres de l’Utica siège et des Unions régionales.

Hamadi Jebali : «Nous nous sommes engagés à pallier les difficultés entravant la promotion de l’investissement »

Intervenant au 15e congrès de l’Utica, le Chef du gouvernement provisoire Hamadi Jebali a appelé, quant à lui, les hommes d’affaires tunisiens et acteurs économiques à renforcer le rythme d’investissement et ancrer les valeurs du travail et de l’abnégation au service de l’intérêt supérieur du pays.

Il a souligné son engagement à pallier les difficultés entravant la promotion de l’investissement. Il a précisé, à cet égard, que «le gouvernement compte sur les efforts des professionnels et des chefs d’entreprises économiques, pour consolider leur contribution aux efforts d’investissement et de réduction du chômage».

M Jebali a mis l’accent sur les efforts déployés par le gouvernement, dans la mise en place d’une stratégie de promotion de la transparence, de la gouvernance et de la lutte contre la corruption, outre la publication du cadre juridique régissant le Partenariat Public/Privé (PPP).

Il a insisté, en conclusion, sur les inconvénients de l’économie parallèle, laquelle ne répond pas aux règles de concurrence loyale avec le secteur organisé; précisant que le traitement de ce phénomène exige un consensus dans la prise de décisions courageuses et des positions responsables, pour préserver le secteur structuré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here