La directrice générale de l’UNESCO condamne l’attaque contre le Mausolée de Sidi Bou Said

La directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, a condamné la profanation et l’incendie, dans la soirée du 12 janvier 2013, du mausolée dédié au saint et savant soufi Sidi Bou Said, qui a donné son nom au village dominant le golfe de Tunis et Carthage.

« L’incendie de ce lieu symbolique datant du XIIIe siècle, qui a donné naissance au village de Sidi Bou Said, marque une étape supplémentaire dans la campagne de destruction de monuments appartenant au patrimoine culturel et à l’histoire de la Tunisie. Cette destruction tragique porte atteinte non seulement au patrimoine spirituel et historique du pays, mais aussi aux valeurs de tolérance et de respect de la société tunisienne pour les différentes croyances et la diversité culturelle. »

La directrice générale de l’UNESCO en appelle aux autorités tunisiennes afin qu’elles prennent les mesures urgentes pour protéger les sites du patrimoine représentant la richesse culturelle et historique du pays contre toute attaque visant leur intégrité. Elle tient à souligner l’importance de coordonner les actions de protection et de préservation des sites du patrimoine avec les organisations de la société civile pour permettre aux générations futures de sauvegarder cet héritage inestimable.

La directrice générale Mme Irina Bokova rappelle également que l’UNESCO se tient à la disposition des autorités tunisiennes pour fournir toute assistance nécessaire à la réhabilitation et à la restauration des biens culturels et des sites qui auraient subi des dommages.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here