Un aéroport militaire syrien tombe aux mains des insurgés

© AFP

L’aéroport militaire de Taftanaz, dans le nord-ouest de la Syrie – qui peut accueillir en temps normal 60 hélicoptères – est quasiment aux mains des rebelles ce vendredi 11 janvier, ce qui représente  la prise la plus importante à l’actif des insurgés depuis le début de la révolte il y a 22 mois.

Selon l’AFP,  » la plupart des soldats ont fui et il ne reste plus que quelqueS dizaines qui combattent encore. Le régime a retiré tous ses hélicoptères à l’exception d’une vingtaine qui ne sont plus en état de marche. C’est le grand aéroport conquis par les rebelles « .

Rappelons que des combattants jihadistes s’étaient emparés mercredi 9 janvier d’une partie de cet aéroport qu’ils assiègent depuis des semaines et d’où décollent les avions qui mènent des raids sur la province d’Idleb.

Vendredi  des « camps de la mort »

D’autre part, les militants de l’opposition ont appelé, comme tous les vendredis, à des manifestations contre le régime. Cette semaine, ils veulent dénoncer « les camps de la mort », en référence aux souffrances des réfugiés syriens qui vivent dans des camps dans les pays voisins, touchés par des pluies diluviennes et des chutes neige.

Selon l’ONU, plus de 60.000 personnes ont péri depuis le début, en mars 2011, d’une révolte populaire contre le régime de Bachar al-Assad qui s’est militarisée au fil des mois sous le coup de la répression du régime.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here