Les agences de voyages réclament 25% du marché de la Omra

Les agences de voyages réclament la libéralisation partielle du petit pèlerinage via l’institution en leur faveur à partir de cette saison, d’un quota de 25% de ce marché » a indiqué jeudi, M.Mohamed Ali Toumi, président de la Fédération Tunisienne des Agences de Voyage(FTAV).

Il a ajouté lors d’un point de presse à Tunis, que « l’ultime objectif de cette démarche porte sur la libéralisation totale du marché de la Omra ».

« Nous voulons restituer notre droit d’organiser le petit pèlerinage » a t-il dit, relevant la contradiction entre la loi de novembre 1973 portant réglementation des agences de voyages et la circulaire du ministre du tourisme du 27 novembre 1998 qui a institué le monopole en faveur de la Société des services nationaux et des Résidences (SNR). Il à cet égard, souligné la nécessité d’annuler la circulaire et d’appliquer la loi ».

L’organisation du pèlerinage et de la Omra, marché de plusieurs centaines de millions de dinars, est souvent l’objet de différend entre les intervenants publics et privés dans ce domaine.

Les déclarations du président de la FTAV interviennent quelques jours après la signature le 27 décembre dernier, d’un accord de principe entre la FTAV et le ministère des affaires religieuses sur la libéralisation partielle du marché de la Omra sans donner des précisions sur le quota revenant aux agences de voyages dans ce domaine.

Elles interviennent également après la décision du conseil des ministres le 28 décembre 2012, portant création d’un office national du pèlerinage et de la Omra. Lequel office est appelé à régir ces deux activités à partir de la saison de pèlerinage de 2013.

Pour M.Toumi, l’office ne devrait pas organiser et régir le petit pèlerinage. « Il ne doit pas être à la fois juge et partie », a-t-il dit, notant que la Omra n’est pas uniquement un rite religieux mais également des services à savoir le transport, l’hôtellerie et la restauration, domaines dans lesquels les agences de voyage possèdent un savoir faire certain.

Il a fait savoir qu’afin d’assurer le bon déroulement de cette activité, la FTAV étudie un certain nombre de mesures dont la création de deux comités de contrôle chargés respectivement de la gestion des contrats signés entre les agences de voyages et les intervenants saoudiens dans ce domaine et de la vérification de la qualité des services proposés.

Le secteur des agences de voyages, compte 780 agences dont 200 spécialisées dans la Omra. Leurs chiffres d’affaires dans ce domaine ont atteint 265 millions de dinars en 2011.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here