Un congrès national pour la Mouhassaba les 12 et 13 janvier

Les commissions de préparation du premier congrès national pour la Mouhassaba (la reddition des comptes et la poursuite en justice des corrompus et des personnes compromises avec l’ancien régime) ont présenté, ce matin, des détails et des précisions sur l’évènement qui se tiendra les 12 et 13 janvier au Palais des congrès.

Poursuivre les figures corrompues de l’ancien régime sur une échelle nationale avait été, au départ,  une initiative lancée il y a trois mois par  le Mouvement Wafa, que préside Raouf Ayadi. Depuis, plusieurs composantes du spectre politique et associatif ont rejoint l’initiative, qui n’est ouverte ni à Nidaa Tounes, ni aux « partis de références RCDistes ».

L’UGTT n’a  pas, pour sa part, encore répondu à l’invitation des organisateurs du congrès. Parmi les partis et associations participants, on trouve, notamment, en plus du mouvement Wafa, le mouvement Ennahdha, le mouvement du peuple, la Ligue nationale de protection de la révolution, le parti Al Majd, Hizb ut-Tahrir, le CNLT, le Parti des travailleurs, Ettakattol, le CPR, le mouvement Baâth, l’association Liberté et Equité ou encore la Coalition Démocrate.

Un mélange hétéroclite de parties qui se sont toutes dites impatientes d’en finir avec « la lourde dette de la dictature ». Cette hétérogénéité entraverait-elle l’aboutissement de cette initiative ? Les travaux du congrès, dans les jours qui viennent, permettront assurément d’y voir plus clair.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here