Fadhel Moussa : « aucune demande officielle ne m’a été adressée pour intégrer le gouvernement et je ne le ferai pas »

Interpellé sur les informations qui circulent  sur  le poste ministériel qui lui aurait été proposé, Fadhel Moussa, député d’Al Massar  à l’Assemblée constituante, vient de déclarer à l’Economiste  Maghrébin qu’aucune proposition officielle ne lui a été adressée. « On ne m’a pas contacté officiellement pour me proposer d’intégrer le gouvernement, mais de par les discussions que j’ai eues avec des hauts responsables de la Troïka, je peux vous dire que l’intention y est… » Le poste en question est « fort probablement celui  de la Justice »,  ajoute-il.

Sur la question de savoir s’il acceptera d’intégrer le gouvernement, une fois la demande officialisée, M. Fadhel Moussa déclare: « je leur ai déjà exprimé mon refus. Je suis à l’ANC pour contribuer à la rédaction de la Constitution. C’est ma priorité pour le moment et c’est ma façon de servir mon pays. »

Sur sa vision des choses, la réponse de M. Fadhel Moussa était également claire: «  un remaniement ministériel,  selon ma conception des choses, doit garantir l’unité nationale et la neutralité des ministères de souveraineté. Il serait beaucoup mieux pour le pays de mettre en place un gouvernement de compétences nationales, réduit en nombre et limité dans son mandat,  qui aura à sa charge de gérer le pays, indépendamment de toute les tractations politiques, jusqu’aux prochaines élections ».

Et d’ajouter, « la Tunisie ne manque pas de compétences  et on gagnerait à les mobiliser pour le bien du pays. »

« Je ne serai donc pas ministre de quoi que soit, lors du prochain remaniement.  Ma tache essentielle est la Constitution », conclut-il.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here