Hamma Hammami : Les choix socio-économiques du gouvernement sont « similaires à ceux de l’ancien régime »

Le porte-parole officiel du Front populaire, Hamma Hammami, a critiqué, dimanche 6 janvier, les choix socio-économiques adoptés par le gouvernement actuel, qu’il considère comme étant « similaires à ceux de l’ancien régime » .

Intervenant, lors d’un meeting populaire organisé à Gafsa, Hamma Hammami a souligné que « le pays vit, actuellement, une crise politique et sociale profonde, dont la responsabilité incombe à la troïka, et plus particulièrement au mouvement Ennahdha ».

Selon le porte-parole du Front populaire, la résolution des problèmes de la pauvreté, du chômage et des disparités régionales nécessite « la promotion des secteurs productifs, la réalisation de la réforme agraire et celle du secteur des services et l’impulsion de l’investissement dans les activités à forte valeur ajoutée ».

Hammami a fait savoir que le front populaire militera en faveur d’une économie nationale, ainsi que pour la liberté et la démocratie, passant en revue les propositions avancées par son parti, dans le cadre de l’initiative lancée, en octobre 2012, par l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), à  dessein de faire face à la crise actuelle.

Ces propositions concernent la définition d’un agenda clair relatif aux prochaines échéances politiques, la dissolution  des milices prônant la violence, l’adoption de mesures urgentes pour limiter la hausse des prix, outre la constitution d’un gouvernement de crise pour gérer le reste de la période de transition démocratique.

Sur un autre plan, Hammami a appelé à réviser le décret-loi n°97 (portant indemnisation des blessés et des familles des martyrs de la révolution), pour qu’il couvre les victimes des événements du bassin minier de 2008, affirmant que ce  mouvement populaire était à l’origine de la chute du régime de Ben Ali, le 14 janvier 2011.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here