Envolée de colombes de l’Irak à la Tunisie…

Le vernissage de l’exposition collective Envolée de colombes de l’Irak à la Tunisie a eu lieu samedi 05 janvier au centre culturel Bir Lahjar.
Elle a été inaugurée par le directeur du centre, le dramaturge Ikram Azzouz, qui, tout en souhaitant la réussite de l’exposition, a souligné l’importance des relations nouées entre les deux pays et leur appartenance à la même civilisation.

Etudiants des beaux-arts, passionnés d’arts et simple visiteur sont venus nombreux pour admirer des opus photographiques qui puisent leurs source dans La Médina de Tunis et les paysage de L’Irak, et d’autres calligraphiques qui s’inspirent des lettres arabes et des versets coraniques.

Le vernissage a été précédé par des lectures de poètes tunisiens: Abed Aziz Barhoumi, Fatma Bilel, Ramzi Brhouma et Rajja Zarouki. La majorité des poèmes ne sont pas sans rappeler les soucis nationalistes et les malheurs d’un pays qui vit sous le joug de la colonisation depuis des années.

L’émotion était perceptible sur les visages des Irakiens écoutant les poèmes, dans une ambiance toute accueillante et des organisateurs tunisiens affables.

Suite à la lecture des poèmes, le troubadour Larroussi Zbidi a chanté des airs populaires venus du fin fond du sud tunisien qui ont conquis le public.

En marge de l’évènement, il y a eu une exposition parallèle de la plus jeune peintre de la Tunisie, Hadil Zarrouki, âgée de 5 ans, dont les tableaux enfantins et spontanés ornent les murs du centre culturel.

Les artistes irakiens :
Mohaned Abed Almehdi- Jaouad Abed Khadem- Ahmed Hachem Saoudi- Akrem Guhayeb Azaoui – Zyed Tarek Hachem – Mohamed Nouri- Meriem Abed Fateh Timimi

Les artistes tunisiens :
Zohra Zarrouki- Issam Rihani- Fatma Bilel- Marwa Nasri- Saber Akili Taoufik Issaoui- Hanen Derbel- Rabiâa Iraki- Rajja Zarrouki- Hamza Soltani.

L’exposition ne se limitera pas à l’espace de Bir Lahjar, mais sera présentée, au cours d’une tournée, à la maison de la culture de Sousse, la maison des associations culturelle Al-Achouria et au club culturel Tahar Haddad.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here