Slim Besbes : Pas d’inquiétude concernant le versement des salaires

La liquidité disponible dans le compte courant du Trésor public est passée de 129 millions de dinars, au 31 décembre 2012, à 1380 millions de dinars le 3 janvier 2013 après encaissement des recettes fiscales et des crédits, a affirmé vendredi 4 janvier, le secrétaire d’Etat aux Finances, M. Slim Besbes.

Il a précisé, dans une déclaration à l’Agence TAP, que le compte courant du Trésor « est un compte mobile qui connaît des baisses lors des dépenses et des hausses en cas d’encaissement de ressources ».

Besbes a ajouté que le compte a atteint son niveau le  plus bas le 31 décembre (129 millions de dinars), ce qui constitue «un fait normal et non exceptionnel », cette date coïncidant, en effet, avec des engagements de l’Etat vis-à-vis des sociétés intervenant dans le domaine des hydrocarbures.

Pour le secrétaire d’Etat, « le niveau de ce compte ne reflète pas les ressources réelles du Trésor et la capacité de l’Etat à honorer ses engagements ».

Il a fait remarquer que d’autres sommes sont inscrites au budget de l’Etat mais n’apparaissent pas au niveau du compte courant du Trésor  public assurant que « la liquidité disponible atteint actuellement son niveau le plus élevé».

Selon le responsable, « les finances publiques sont assez solides grâce à la démarche adoptée en matière de suivi et de maîtrise des dépenses et des ressources. Donc, pas d’inquiétude concernant le versement des salaires ou autres engagements de l’Etat», précise-t-il.

Ces précisions viennent en réponse aux informations qui circulaient depuis 48h concernant le manque de liquidités au Trésor public, avec pour conséquence directe un retard dans le versement des salaires du mois de janvier au profit des fonctionnaires de l’Etat, ce qui vient d’être démenti par le secrétaire d’Etat aux Finances.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here