Promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique en Tunisie

En raison de son développement économique et social, la consommation énergétique de la Tunisie est en constante augmentation. Cependant, l’approvisionnement en énergie entraîne des coûts importants et pèse sur l’environnement et le climat. La forte dépendance aux hydrocarbures qu’il faut importer pour une large part, se répercute négativement sur le budget de l’Etat, ainsi que sur l’économie dans son ensemble.

Partant de ce constat, les bailleurs de fonds institutionnels, tels que l’Agence française de développement (AFD), la GIZ (la Coopération allemande) et l’Union Européenne (U.E), pour ne citer qu’eux, ont conseillé le ministère tunisien de l’Industrie et de la Technologie ainsi que l’Agence Nationale pour la Maîtrise de l’Energie (ANME) quant à la promotion des investissements dans les énergies renouvelables et dans l’efficacité énergétique, et ce, à travers la mise à disposition d’informations, d’assistance technique et d’accompagnement de projets.

A titre d’exemple, on peut citer un projet concret du Plan Solaire, appuyé par la GIZ, qui consiste à produire de l’électricité à partir de l’énergie éolienne pour l’autoconsommation des grandes entreprises industrielles. Des travaux ont été menés sous forme d’études de faisabilité pour un parc éolien de 60 MW à Thala, et dont les conclusions ont démontré la rentabilité d’un tel projet. Par ailleurs, les fournisseurs de technologies et de services énergétiques sont régulièrement conseillés en matière d’amélioration de la qualité de leurs produits et prestations. Ainsi, à travers l’assistance de la GIZ, le label de qualité « Qualisol » pour la certification d’installateurs des chauffe-eau solaires a déjà été introduit en 2010.

Dans le cadre de partenariats de développement, des formations ont été mises en place afin de qualifier des bureaux d’études, des entreprises privées, des cabinets d’architecture et des collaborateurs de l’administration publique dans le domaine de l’énergie renouvelable et de l’efficacité énergétique. Ainsi, la qualité des prestations de service de l’ANME a été nettement améliorée. Un réseau de 6 services régionaux de l’ANME a été établi, un cadre légal basé sur des subventions et des crédits a été créé pour l’utilisation renforcée des énergies renouvelables et pour l’amélioration de l’efficacité énergétique. Ce programme a contribué à la réduction de la consommation d’énergies fossiles et donc à la réduction du coût de l’énergie pour le consommateur. Signalons que depuis 2004, des mesures de substitution de l’énergie et d’amélioration de l’efficacité énergétique ont permis d’économiser plus de 2.800 kilotonnes d’équivalent pétrole en énergie fossile. Cela a donc entraîné des effets externes positifs pour l’économie de la Tunisie. Dans le domaine de l’énergie renouvelable et de l’efficacité énergétique, environ 3400 nouveaux emplois ont été créés, notamment dans la production et l’installation de systèmes fonctionnant avec de l’énergie solaire. De plus, la réduction des émissions polluantes a contribué à l’amélioration de la qualité de l’air en Tunisie et à la protection du climat global.

Les bailleurs de fonds institutionnels ont soutenu et continuent à soutenir les décideurs politiques tunisiens dans la création des conditions cadres politiques, juridiques et institutionnelles appropriées dans le domaine de l’énergie renouvelables et de l’efficacité énergétique. Depuis 2009, il existe pour la première fois en Tunisie la possibilité pour les ménages et les entreprises privées de produire de l’électricité à partir d’énergies renouvelables pour leur consommation propre et d’injecter les surplus contre une bonification dans le réseau électrique national.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here