Ayoub Messaoudi condamné à une peine d’un an d’emprisonnement avec sursis

Après avoir été condamné,  en première instance, à 4 mois d’emprisonnement avec sursis, Ayoub Messaoudi a été condamné vendredi 4 janvier par la Cour d’appel militaire de Tunis à une peine d’un an de prison avec sursis, assortie d’une exclusion définitive de  la Fonction publique.

L’ancien conseiller présidentiel en communication sera également privé de toute décoration honorifique.

Une peine jugée décevante par son avocat Naceur Laouini, qui s’attachait jusqu’à la dernière minute au droit de son client d’exprimer librement son opinion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here