L’International Prize for Arabic pour la première fois en Tunisie

Le coordinateur de l’International Prize for Arabic Fiction, le romancier tunisien Kamel Riahi, a tenu une conférence de presse aujourd’hui jeudi 03 janvier 2013, pour présenter ce concours de roman accueilli en Tunisie pour la première fois.

La conférence de presse précède la cérémonie de la déclaration de la liste des six romans lauréats sur les 16  présélectionnés, qui aura lieu le 9 janvier au théâtre municipal. Il s’agit d’un évènement important, puisque depuis la première édition du prix, la cérémonie n’a jamais quitté Abou Dabi et la Tunisie est le premier pays arabe.

Kamel Riahi nous confie que la participation tunisienne au concours est très faible en nombre et pour cause: la majorité des éditeurs tunisiens ne connaissent pas ce concours (la participation au concours se fait sur la proposition de l’éditeur qui présente trois romans au comité du concours et aucun roman n’est admis de l’auteur).

Les prix sont à la hauteur de l’évènement puisque 10,000 dollars sont offerts à chaque gagnant, de même les six romans sélectionnés seront traduits en plusieurs langues, ce qui facilite la commercialisation de l’œuvre littéraire sous d’autres cieux.

Plus tard un seul roman sera sélectionné parmi les six romans finalistes et l’heureux gagnant remportera un prix de 50,000 dollars, en avril à Abu Dabi. 16 romans venus d’Irak, Palestine, Liban, Algérie, Egypte, Tunisie et Koweït sont en compétition. Selon notre interlocuteur, le niveau est élevé et nous allons découvrir de nouvelles sensibilités romanesques et de nouvelles plumes.

Notons au passage qu’ un seul romancier tunisien a participé à cette édition à savoir,  le professeur Houssin El-Wad et que les noms des membres du jury sont confidentiels et seront dévoilés le jour de l’évènement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here