Les pêcheurs de Kerkennah ne sont pas trop optimistes quant aux promesses du ministre

A l’issue de leur réunion avec le ministre de l’Agriculture, Mohamed Ben Salem, qui s’est tenue ce jeudi 3 janvier,  les pêcheurs de l’île de Kerkennah ne semblent pas trop optimistes quant aux promesses données  par le ministre. « On nous a tant promis, mais encore faut-il que ces promesses débouchent sur des actes » lance l’un d’entre eux.

« Il a fallu que nous quittions notre île vers l’Italie, pour qu’on prenne conscience des répercussions négatives du non-respect de la loi interdisant la pêche anarchique, sur notre activité », renchérit un autre. Rappelons que 100 embarcations avaient quitté Kerkennah, lundi dernier, à destination de l’Italie, pour protester contre le non-respect de la loi en question.

A rappeler que lors de cette réunion, le ministre a promis d’optimiser la lutte  contre la pêche anarchique à Kerkennah, invitant les pêcheurs de la région s’inscrire dans l’effort et à dénoncer tout dépassement de la loi. Il a aussi promis des aides spécifiques aux pêcheurs qui ont vu leur activité fortement réduite, à cause de la pratique courante de la pêche illicite.

Les pêcheurs qui ont aussi formulé la demande de voir les ports réaménagés, de créer  un poste de sécurité maritime à Kerkennah et de réviser les procédures d’octroi de licence de pêche, ne semblent pas trop rassurés par les engagements pris par le ministre. Une preuve de plus de notre gouvernement ne cesse de perdre de son crédit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here