Adnen Hajji : « Je remercie Ennahdha… »

Une nouvelle et imposante grève vient d’avoir lieu, aujourd’hui, 3 janvier, dans la région de Redayef. Une nouvelle grève qui est venue en signe de protestation contre l’exclusion des martyrs du bassin minier de la liste des bénéficiaires du décret-loi 97 relatif à l’indemnisation des martyrs et blessés de la Révolution.

Selon des témoins sur place, tout Redayef a répondu présent à l’appel de la grève. Ils étaient quelques milliers, nous confirme-t-on,  et ils ne sont pas seulement des natifs de Redayef. « Toute la région du bassin minier a fait le déplacement », affirme Houssine Mabrouk, militant du Front populaire qui a participé en masse à cette grève.

Adnène Hajji, syndicaliste, et organisateur de cette grève,  a tenu à cette occasion à « remercier les habitants de Redayef qui ont participé à cet appel des familles des martyrs. Je les salue pour avoir fait de cette manifestation une réussite, un message clair au gouvernement et à ceux qui ont voté cette loi que le peuple tunisien, les habitants de Redayef ne se laisseront  plus faire ».

Par ailleurs et tout en mettant en garde le gouvernement contre le danger de cette décision et la division qu’elle peut créer, il a indiqué que les victimes des évènements du bassin minier en 2008 sont eux aussi des martyrs de la Révolution. « En tout cas, ironise-t-il, je remercie le gouvernement et particulièrement Ennahdha qui a réussi à nous faire réunir aujourd’hui, à éveiller en nous le souffle révolutionnaire ». S’en prenant davantage au parti au pouvoir, Adnen Hajji considère « qu’en excluant les martyrs et les blessés du bassin minier du décret-loi 97 relatif à l’indemnisation des martyrs et blessés de la Révolution, Ennahdha veut réécrire l’Histoire à sa manière. Eh bien, nous disons non. On ne va pas se laisser faire. Le sang des martyrs du bassin minier a écrit l’histoire de la Tunisie et nous sommes là pour que l’Histoire se transmette juste  à nos enfants».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here