STEG : Grève de trois jours des sous-traitants

Près de 3 mille agents sous-traitants de gardiennage et de nettoyage relevant de la STEG, ont entamé ce matin une grève de trois jours sur tout le territoire.

La grève soutenue par l’Union des travailleurs Tunisiens, vient pour dénoncer, comme nous l’indique M. Tarek Werghi, S.G. du syndicat de base, le manque du sérieux de la société dans le traitement du dossier de la sous-traitance.  « On a été recruté en août 2010. Cela fait deux ans que nous sommes dans cette situation. Il y a un an, on nous a promis, comme pour tous ceux qui travaillent sous le régime de la sous-traitance, de régler notre cas, or rien n’a  été fait », nous dit-il.

Le S.G. du syndicat de base fait valoir la situation précaire des sous-traitants à la société. « Nous n’avons ni sécurité sociale, ni la possibilité de nous soigner et ce outre le fait que le salaire n’a pas été révisé depuis notre recrutement »
M. Werghi nous indique, par ailleurs que le syndicat a envoyé à la date de 24 juin aussi bien à la direction de la société qu’au gouvernement une requête pour le règlement de la situation. «Une demande qui est restée lettre morte », affirme-t-il. « On a l’impression qu’on se moque de nous, la STEG nous dit que c’est l’affaire du gouvernement et le gouvernement nous renvoi à la société». « On ne fait pas la grève pour la grève », ajoute-t-il. « On veut seulement se faire écouter, notamment par notre administration qui s’obstine à fermer la porte devant nous ».

En tout cas, les grévistes semblent déterminés à poursuivre leur grève pendant trois jours. « On a entendu que la société va mobiliser son propre personnel pour nous remplacer durant la période de la grève. Cela ne fera que renforcer notre détermination », conclu M. Werghi.

On apprend toutefois qu’une réunion entre les deux parties pourrait avoir lieu aujourd’hui. Affaire à suivre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here