Réseau régional de gestion intégrée des déchets en Tunisie et dans la région MENA

La quantité croissante des déchets et leurs effets néfastes sur l’environnement, la qualité de l’eau potable et la santé, posent de plus en plus de problèmes à la Tunisie et aux pays de la région MENA (Maghreb et Moyen-Orient). Plus de la moitié de la population de ces pays vit dans des centres urbains, si bien qu’elle est particulièrement touchée par les impacts négatifs au niveau écologique et en matière de santé publique, induit par l’extrême déficience qui caractérise souvent le système de gestion des déchets.

Une gestion des déchets intégrée, axée sur la préservation des ressources, exige des solutions spécifiques et adaptées à chaque pays. Jusqu’au jour d’aujourd’hui, il n’existe pas d’échanges d’expériences structurés et formels à ce sujet entre la Tunisie et le reste des pays de la région MENA. La résultante est que différents acteurs du secteur public et privé recherchent des solutions techniques, financières et organisationnelles, souvent indépendamment les uns des autres. En conséquence, force est de constater que la mise en place d’une gestion durable et intégrée des déchets ne progresse que d’un pas hésitant.

Ainsi et sous l’égide de la Coopération allemande (GIZ), a été initiée la mise en place d’une structure de réseau et de coopération fonctionnelle, à partir de contacts informels entre spécialistes et décideurs dans le domaine de la gestion des déchets de la région.

Ce réseau régional, baptisé « SWEEP-Net » a permis la connexion des acteurs du domaine de la gestion des déchets, parmi eux, il y a des spécialistes appartenant aux institutions publiques nationales, aux communes et municipalités, au secteur privé, au monde scientifique et de la recherche, ainsi qu’à la société civile. A travers des coordinateurs nationaux, la Tunisie et les autres pays membres sont représentés au sein de comité de pilotage de réseau.

Signalons par ailleurs que le portail internet SWEEP-Net.org, instrument indispensable du réseau, permet aux membres d’accéder non seulement au système de gestion des connaissances du réseau, mais aussi à une partie communautaire facilitant la mise en relation entre les différents acteurs de la région. Ils peuvent y trouver des données, des informations et des présentations vulgarisées de connaissances relatives à la gestion des déchets dans la région MENA et peuvent échanger de façon interactive au sujet de leurs expériences et des challenges auxquels ils sont confrontés.

Les résultats obtenus par ce réseau

Une structure efficiente a été mise en place pour le réseau régional. Un secrétariat, chargé des fonctions de gestion et de coordination nécessaires et dont le siège se trouve à Tunis, a été implémenté et a commencé à opérer. De plus, la coopération avec les organisations partenaires a pu être développée et formalisée avec succès. La coopération conjointe avec l’Initiative internationale de gestion des déchets des Nations-Unis (IPLA), l’International Solid Waste Association (ISWA) et avec plusieurs programmes de l’Instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP) a contribué à une meilleure efficience du réseautage.

Ainsi, deux conférences régionales ont été organisées à ce jour, permettant à environ 200 spécialistes d’échanger leurs expériences. En coopération avec différentes organisations partenaires, 30 experts régionaux ont élaboré dans le cadre de groupes de travaux thématiques, actuellement au nombre de trois, des documents d’orientation et des directives au sujet des instruments de financement, de la coopération avec le secteur privé et de la sensibilisation de l’opinion publique sur le thème des déchets solides.

Pour la première fois, des profils pays et des rapports nationaux et régionaux, exhaustifs et comparables entre eux, ont été élaborés pour les pays membres. Le Ministère de l’Environnement libanais et l’Agence nationale de gestion de déchets en Tunisie s’y réfèrent déjà officiellement dans leur planification dans le domaine de la gestion des déchets. Au total, le réseau régional SWEEP-Net met en contact régulier environ 3000 acteurs de la région MENA et au-delà.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here