Carthage Cement: report du processus de vente

La société Carthage Cement informe ses actionnaires qu’en vertu du décret-loi 201168 du 14 Juillet 2011 relatif à la création d’une Commission Nationale de Gestion d’Avoirs et des Fonds objet de Confiscation ou de Récupération en faveur de l’Etat, le ministre des Finances, après avis de la Commission Nationale de Gestion d’Avoirs et des Fonds objet de Confiscation ou de Récupération en faveur de l’Etat et approbation du Chef du Gouvernement en date du 7 Juin 2012, a décidé de céder un bloc d’actions représentant 50,24% du capital de la Société Carthage Cement détenues par la société Bina Corp contrôlée directement et indirectement par l’Etat Tunisien à un investisseur agissant seul ou en consortium, et ce par appel à manifestation d’intérêt lancé le 29 Octobre 2012.

La société a fortement intéressé les investisseurs potentiels qui ont apprécié la solidité du business model de Carthage Cement et qui se sont montrés nombreux pour l’acquisition de ce bloc de contrôle. L’état d’avancement du projet et le choix des partenaires techniques a donné un vrai engouement des investisseurs pour l’acquisition du bloc de contrôle dans le capital de Carthage Cement. En effet, il y a eu 17 retraits de dossiers dont 7 cimentiers et une dizaine de banques d’affaires représentant différents investisseurs financiers et industriels.

Lors des différents entretiens avec les investisseurs potentiels et essentiellement les cimentiers, des demandes de report ont été formulées dans l’objectif que les autorités gouvernementales de tutelle apportent les améliorations réglementaires nécessaires au développement et à la compétitivité du secteur cimentier Tunisien et notamment en matière d’export et libéralisation des prix. Ce projet est encours d’étude actuellement au niveau du Ministère de l’Industrie et du Commerce dans le but de donner un échéancier de libéralisation des prix et une levée progressive des quotas d’exportation du ciment.

L’impact de ces décisions sur le Business Plan et les perspectives de la société Carthage Cement sont très positifs et pourront de ce fait conduire à une très nette amélioration de la valeur de la cession. La commission de gestion a décidé, par conséquent, en date du 25 Décembre 2012 de suspendre temporairement le processus de vente.

Les investisseurs ayant déjà retiré le dossier d’appel d’offres de l’opération seront directement contactés par Swicorp dès la reprise du processus de vente et n’auront pas besoin de s’acquitter d’autres frais de participation.

Par ailleurs et indépendamment du processus de vente, la Société informe ses actionnaires que le projet continue son avancement conformément au planning tracé conjointement par Carthage Cement et FLS. La date prévisionnelle du premier clinker sera toujours durant le premier semestre 2013. Nous sommes dans l’attente du raccordement électrique avec la STEG dont les travaux de liaison de la cimenterie en très haute tension ont accusé un léger retard notamment à cause des délais pris par les procédures administratives d’expropriation pour l’implantation des pylônes.

Concernant l’avancement, le projet de la cimenterie a atteint à fin novembre les pourcentages d’avancement de 100% pour l’engineering et pour la fabrication des équipements électriques et mécaniques. En ce qui concerne les travaux sur site, les travaux de génie civil ont atteint un taux de 98,8% et le montage des structures métalliques un taux de 92,6%. Quant au montage des équipements mécaniques et électriques, le taux d’avancement est de 64,5%.

L’augmentation de capital décidée par l’Assemblée Générale Extraordinaire du 21 Juin 2012 aura pour objet de boucler le schéma de financement du projet et ce conformément au Business Plan. Un premier projet de prospectus a déjà été déposé au CMF à la fin du mois de Novembre 2012. Lors de cette augmentation de capital, l’Etat tunisien compte participer au même niveau que sa participation dans le capital de Carthage Cement. Le processus commencera dès l’obtention du visa du CMF.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here