Filière laitière : les professionnels s’organisent pour surmonter les difficultés

Les différentes structures professionnelles agricoles exerçant dans la filière laitière ont convenu, vendredi 28 décembre, de créer une commission de réflexion sur les problématiques conjoncturelles et structurelles de la branche. Cette commission aura pour mission de proposer une stratégie pour rééquilibrer la filière laitière et trouver les solutions structurelles à même d’assurer sa pérennité et de l’adapter au mieux aux changements sur les plans régional et mondial.

Au terme d’une réunion tenue à La Mahdia entre l’Union Tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche, le Syndicat Tunisien des Agriculteurs, la Chambre Nationale des centres de collecte du lait et la Chambre Nationale des industriels du lait, les intervenants ont laissé entendre que la filière laitière devrait, désormais, “compter sur soi même pour financer certains programmes de développement, consolider les maillons de la chaîne de production du lait et résoudre ses problèmes dans un cadre interprofessionnel”.

Ils ont suggéré à cette fin, de “créer une structure professionnelle spécialisée représentant tous les intervenants qui sera chargée de résoudre les problèmes du secteur et de réaliser les objectifs escomptés à travers des moyens convenus”. Un membre du bureau exécutif de l’UTAP a indiqué, dans une déclaration à la TAP, que les problématiques de la filière consistent, à l’heure actuelle, en la baisse de la production du lait en contre partie d’une augmentation de la consommation et aussi la contrebande et l’exportation illégale d’importantes quantités de lait vers les pays voisins, notamment, la Libye.

Le prix minimum garanti du lait à la production a été augmenté, de 210 millimes dont 120 millimes sont subventionnés par la caisse de compensation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here