Les banques indemniseront leurs clients victimes d’opérations d’usurpation

 

Le directeur central de la société Monétique de Tunisie, khaled Zarg Layoun a déclaré que « les banques vont indemniser leurs clients, victimes des opérations de retrait d’argent effectuées par des cartes à pistes falsifiées, et ce après une vérification de leurs dossiers ».
Dans un entretien accordé, mercredi 26 décembre, à la TAP, le responsable a appelé les clients, qui soupçonnent un retrait d’argent de leurs comptes à travers ces cartes à pistes falsifiées, de déposer des plaintes afin que les autorités spécialisées puissent lancer leurs enquêtes.

Jusqu’à ce jour, 30 clients de quatre banques ont déclaré que leurs comptes bancaires ont fait l’objet d’opération d’usurpation sans donner de précision sur les sommes retirées ni les noms des banques, a-t-il fait savoir. Il a ajouté que chaque personne qui intente une action en justice doit déclarer sur l’honneur qu’il n’a pas retiré, lui même, l’argent par sa carte bancaire. Si c’est le possesseur de la carte qui a retiré l’argent et qu’il a menti, il sera poursuivi par la justice, a-t-il expliqué.

Les services des banques en charge de la monétique et la Poste Tunisienne avaient constaté l’utilisation de certaines cartes bancaires à piste falsifiée pour retirer de l’argent des distributeurs automatiques (DAB). Le procureur de la République a été informé de la question et une enquête a été ouverte, à ce sujet, de telles pratiques étant considérées comme un crime puni par la loi.

M. Zarg Layoun a révélé que « Tunisie Monétique » va procéder, à mi-janvier 2013 à l’envoi de messages courts « SMS » aux détenteurs de cartes bancaires en vue de les avertir des opérations de retrait en cours par leurs cartes pour qu’ils puissent réagir au plus vite et prendre les mesures nécessaires. Tunisie Monétique enregistre, quotidiennement, 100 000 opérations légales de retrait d’argent à travers tout le réseau des DAB dans les diverses régions du pays.
Ces distributeurs vont être équipés de caméras de surveillance pour lutter contre les opérations d’usurpation, a encore annoncé le responsable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here