Le Directeur de la radio culturelle Jamel Zran : licenciement ou démission ?

Jamel Zran a précisé les motifs de sa démission de la Radio culturelle aujourd’hui, 27 décembre,  au siège du syndicat des journalistes, au cours d’une conférence de presse. Loin de politiser l’affaire, il s’explique sur les péripéties qui ont précédé sa démission. Les déclarations de M. Zran dénoncent clairement le retour de la censure des émissions de la Radio culturelle, pratique que nous pensions révolue depuis la chute de Ben Ali.

Rappelons les faits:  le 16 décembre, le journaliste Sofiène Arfaoui, dans le cadre de l’émission Le dossier hebdomadaire  – émission d’investigation – a révélé l’existence de dossiers de corruption au sein de la radio tunisienne. Le lendemain, le PDG de la Radio culturelle ordonne à Jamel Zran d’écrire un papier pour dénoncer les propos du journaliste précité, ce qu’il a refusé catégoriquement.

A la conférence de presse, Zran nous apprend que le PDG de la Radio culturelle a informé par communiqué de presse la TAP (Tunis Afrique Presse) de sa démission,  avant qu’il ne l’ait soumise à ce dernier ! Même si, déclare-t-il, il avait déjà pris sa décision de démissionner, quelques jours auparavant, et comptait l’annoncer sur son compte officiel Facebook.

De son côté, Nedra Attia, journaliste à la Radio culturelle,  nous a déclaré qu’il y a une absence totale de communication entre l’équipe de la radio et son PDG, d’autant que ce dernier prend toutes les décisions sans avertir personne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here