Le régime hyperprotéiné : le revers de la médaille

C’est le régime idéal pour certains: pour arriver à perdre beaucoup de kilos en très peu de temps ? il suffit seulement de manger viande, poisson et fromage à 0 % et ce à volonté.

De ce fait, tous se ruent sur ce régime en apparence facile et efficace, les stars du show-business entre autre. On estime le nombre de personne ayant tenté « le régime miracle » à deux millions pour la France seulement. Pourtant, une enquête française réalisée à l’échelle nationale, en 2011, a bien révélé l’inefficacité de ce régime, à long terme.

En effet, parmi les 4761 volontaires qui ont suivi ce régime et ayant répondu à cette enquête, 80 % d’entre eux ont affirmé avoir repris le poids perdu après 3 ans.

D’ailleurs, il n’existe aucune étude scientifique prouvant l’efficacité de ce régime. Dans cette même étude, 60% de ceux concernés par la reprise de poids considèrent qu’ils «n’ont pas été capables de suivre la phase de stabilisation », ce qui laisse transparaître un sentiment évident de culpabilité en plus de celui de l’échec.

En plus de son inefficacité et des conséquences néfastes sur le moral, ce régime n’est pas des moins risqués pour la santé. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) rapportait déjà en 2010, le risque de carences engendrées par la mise en pratique du régime restrictif hyperprotéiné de type Dukan.

Sur le long terme, comme dans le cas de la majorité des régimes restrictifs, l’échec amène souvent à faire plusieurs tentatives, d’ou le phénomène de « yoyo », ayant deux conséquences majeures.

La première est d’ordre psychologique, l’individu entre dans une spirale d’échec, bien décrite par les psychologues.

La seconde est d’ordre métabolique, il est connu que les fluctuations de poids chez les sujets obèses augmentent le risque d’apparition de pathologies diverses, cardiovasculaires, diabète type 2, atteintes hépatiques d’origine métabolique.

 Dr Dukan serait il dangereux ?

Loin d’être sain pour les individus aux besoins métaboliques normaux, le régime Dukan s’adresse également aux femmes enceintes, un non-sens d’un point de vue médical, qui a poussé certains médecins à tirer la sonnette d’alarme.

Dr Dukan fait également l’objet d’une poursuite en justice, pour prescription d’un antidiabétique, le Mediator du laboratoire Servier, comme coupe-faim. La victime n’étant pas diabétique, la prescription est de ce fait hors autorisation de mise sur le marché (AMM). Les responsables du laboratoire Servier ont d’ailleurs confirmé dans un rapport d’expertise que ce médicament ne constituait pas un traitement coupe-faim. De plus, il existe un lien clairement établie entre la prise de Mediator et la survenue de maladie, retiré depuis 2009 du marché. La plaignante souffrant d’une atteinte cardiaque assure ne pas avoir été informée des dangers d’une telle prescription, qui plus elle est n’a pas été accompagné du suivi médical nécessaire à la prise de ce médicament.

Les déboires du Dr Dukan n’en finissent pas, car deux procédures disciplinaires sont engagées contre lui par l’Ordre des médecins national et départemental de Paris, pour avoir manqué de prudence dans ses propos, en faisant sa promotion personnelle et en exerçant la médecine comme un commerce. Pourtant, celui ci n’encoure pas le risque d’être radié de l’Ordre des médecins, vu qu’il l’est déjà depuis mai 2012, à sa propre demande.

En réponse aux critiques dont il fait l’objet, Dr Dukan se justifie : « nous, médecins, nous mettons en balance les risques et les bénéfices. Je considère que le vrai risque, c’est le surpoids et l’obésité. Tous les jours, il y a des gens qui en meurent et je contribue à lutter contre »… et comment !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here