Hausse des réserves en devises à l’équivalent de 106 jours à la fin de 2012

Les réserves en devises devraient atteindre, à la fin de  2012, 18111 millions de dinars, soit environ 106 jours d’importation après avoir été de l’ordre de 9581 MD, au début de 2012, soit l’équivalent de 94 jours d’importation, selon des chiffres avancés par le ministre conseiller auprès du chef de gouvernement chargé des dossiers économiques et sociaux Ridha Saidi.

L’amélioration attendue des réserves du pays en devises est expliquée par les transferts provenant des différents accords financiers conclus avec la Banque mondiale (BM), la Banque Africaine de Développement (BAD) et l’Union européenne (UE), en plus de l’emprunt obligataire « Samourai » de 25 milliards de yens (environ 463 millions de dinars) émis, le 14 décembre courant, par la BCT, sur le marché financier japonais « Samourai ».
Le total de ces transferts s’élève, à 2200 millions de dinars, auxquels s’ajoutent 1745 millions de dinars provenant des recettes du tourisme et des exportations, outre les transferts en devises effectués par les Tunisiens résidant à l’étranger et le flux des investissements directs étrangers.

Quant aux dépenses liées à l’importation et au paiement des dettes publiques et privées, elles devraient atteindre environ 2345 millions de dinars. Des mesures visant à rationaliser l’importation et à renforcer l’exportation, afin d’améliorer le taux de couverture de la balance commerciale ainsi que de rationaliser les crédits de consommation ont été prises, ces derniers mois, par le gouvernement en concertation avec la Banque centrale de Tunisie (BCT).

Selon les derniers chiffres de l’Institut national de la statistique (INS), le déficit commercial de la Tunisie s’est creusé considérablement, au cours des 11 premiers mois 2012, pour atteindre 10703,8 millions de dinars (MD) contre 7828,3 MD durant la même période de 2011.

Par ailleurs, selon les données de l’INS auxquelles se réfère M. Saidi, le taux de chômage serait en baisse au 3ème trimestre à 17,02 % contre 18,9 % durant la même période 2011. Les nouvelles créations nettes devraient être au cours de cette période, de l’ordre de 10674 emplois pour atteindre pour les neuf premiers mois 2012, environ 71000 postes.

D’après M. Saidi, le total des créations d’emploi devrait s’élever sur toute l’année à 100 000 emplois, compte tenu du parachèvement du programme de recrutement dans le service public. Le chômage a été l’une des principales préoccupations après le déclenchement de la révolution du 17 décembre 2010/14 janvier 2011. Le nombre des chômeurs en Tunisie s’élève à environ 700 000 personnes selon les statistiques de l’INS de septembre dernier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here