Une gifle et un bonbon

L’accueil réservé à  Marzouki, ce matin à Tozeur, nous rappelle fort l’expression tunisienne, traduite en français par : « une gifle et un bonbon ».

Après avoir été chahuté à Sidi Bouzid et accueilli par des jets de pierres, nous apprenons, à travers les ondes de Shems Fm, qu’il a été reçu par des jets de bonbons à Tozeur.

Mais en politique, les surprises sont souvent de mise. Un jour on rit, un jour on pleure…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here