Mahmoud Abbas demande l’arrêt des bombardements des camps palestiniens

Le président palestinien Mahmoud Abbas  a demandé l’arrêt immédiat des raids de l’aviation syrienne sur le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, situé dans le sud de Damas, lesquels ont  fait au moins huit victimes. « Nous appelons toutes les parties belligérantes en Syrie à épargner les Palestiniens et leurs camps en Syrie« , a-t-il demandé.

Selon l’AFP, un missile est tombé sur la mosquée Abdel Qader Husseini, qui abrite près de 600 déplacés venus des quartiers voisins de Tadamoun, Avenue Palestine et Hajar al-Aswad, gagnés par les violences. « Il y a beaucoup de victimes », a affirmé la même source.

Dans la matinée du dimanche, 16 décembre, une fillette de moins de deux ans et une femme avaient été tuées et plusieurs personnes blessées par le tir d’un obus sur Yarmouk, l’armée  avait également bombardé les secteurs entourant le camp de Yarmouk, menant au total six raids aériens sur le quartier voisin d’Assali, ainsi que sur Hajar al-Aswad, à la lisière sud de Damas, et y faisant des blessés.

Les Palestiniens impliqués dans la guerre civile

Les Palestiniens sont divisés sur la question du conflit en Syrie, certains ayant même pris les armes, une partie aux côtés des rebelles et d’autres avec les forces pro-régime. De fait, des combats entre rebelles et des combattants armés palestiniens du Front populaire de Libération de la Palestine d’Ahmad Jibril se poursuivaient à Hajar al-Aswad et aux abords de Yarmouk.

Yarmouk abritait 150 000 réfugiés avant que les violences ne le gagnent ces derniers mois. Si de nombreux Palestiniens l’ont fui, des familles de déplacés des quartiers voisins y ont désormais trouvé refuge.

En effet, quelque 520 000 Palestiniens vivent en Syrie, dont 400 000 dans Damas et sa banlieue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here