L’amendement du statut de l’Utica au cœur du congrès exceptionnel tenu aujourd’hui

« Le congrès exceptionnel de l’Union tunisienne de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica), se tient aujourd’hui, 18 décembre 2012, pour l’amendement du nouveau statut du patronat, qui est au centre de changements structurels, depuis la révolution du 14 janvier 2011, visant à garantir l’indépendance de cette organisation», a souligné Wided Bouchamaoui, présidente de l’Utica, lors d’un briefing de presse organisé la veille du congrès.

A ce sujet, des commissions spécialisées relevant de l’Utica, ont préparé deux projets de statuts pour le patronat qui seront soumis aux congressistes. L’objectif étant d’opter pour un statut consensuel qui sera adopté lors du congrès électif de la centrale patronale, prévu le 17 janvier 2013, à l’occasion de son 65ème anniversaire.

«Ces deux projets de statuts visent à accorder plus de prérogatives au conseil national et à créer des instances de contrôle financier et une commission de déontologie, chargée d’examiner toutes les contestations relatives aux élections des structures du patronat», a ajouté Mme Bouchamaoui.

Le premier projet de statut propose d’élire tous les membres du bureau exécutif directement par les congressistes, au nombre de 2300, sur la base d’un vote par secteur.

Quant au second statut, il propose l’élection de 21 membres du bureau exécutif directement par les congressistes, en leur ajoutant cinq nouveaux membres, représentant 17 fédérations sectorielles et cinq autres représentants des Unions régionales, pour que le bureau exécutif compte au final, 31 membres.

Les deux projets de statuts divergent quant aux conditions de candidature au bureau exécutif de l’Utica, puisque le premier permet à tous les congressistes de se porter candidats, alors que le deuxième statut conditionne la candidature à une ancienneté d’au moins cinq ans, dans un poste de responsabilité au sein d’une structure de la centrale patronale.

«La transparence, la démocratie et la bonne gouvernance sont les principales caractéristiques du nouveau statut de l’Utica », a affirmé la présidente de la centrale. Et d’ajouter : « nous sommes une organisation indépendante et personne ne peut nous commander».

Interrogée sur la possibilité de se présenter à un nouveau mandat, Wided Bouchamaoui a précisé qu’elle ne pourra se décider qu’après la tenue de ce congrès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here