L’UGTT, l’invitée vedette

Le colloque international sur la restitution des avoirs mal acquis placés à l’étranger, organisé ce matin, a été surtout l’occasion pour le gouvernement de rappeler que la page de la crise avec l’UGTT est  enfin tournée. Le ministre de la Justice, Noureddine Bhiri, l’a clairement signifié aussi bien lors de son allocution d’ouverture que lors de ses interviews avec les médias.

« Je salue le sens civique de l’UGTT qui a choisi l’intérêt de la nation. Un choix qu’il confirme aujourd’hui en étant présent à ce colloque dont le but est  la poursuite de l’un des  objectifs de la révolution les plus importants, à savoir la restitution des avoirs mal acquis placés à l’étranger»,  ne cesse-t-il de répéter à toutes les occasions, mettant en exergue la présence de Mouldi Jendoubi, secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail,  au premier rang de la salle.

Une présence qui n’est pas forcément de taille lorsqu’on la compare à celle des autres organisations, mais qu’importe,  elle est plus que symbolique vu que 24h auparavant, l’UGTT boycottait toute action menée par le gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here