Jebali : ni vainqueur ni vaincu

 

Dans une interview accordée hier soir, mercredi 12 décembre, à la chaîne Hannibal TV, le chef du Gouvernement, Hamadi Jebali, a évoqué la crise avec l’Union générale tunisienne du Travail (UGTT) et son dénouement heureux, en jugeant qu’il ne fallait pas désigner un vainqueur ni un vaincu, « seule la Tunisie est sortie vainqueur », a-t-il affirmé.

Par ailleurs, Hamadi Jebali a exprimé sa « compassion » pour les blessés parmi les responsables syndicaux sans incriminer directement les agresseurs, à savoir les Ligues de protection de la révolution (LPR).

Concernant le sort desdites ligues, le chef du Gouvernement a affirmé que ce n’était pas au gouvernement de traiter ce problème, « seule la justice est habilitée à trancher », avant de conclure : « les Ligues, à l’instar des associations existantes, peuvent continuer à exercer leurs activités, mais dans le strict respect de la loi. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here