Khemaïs Kssila accuse les comités de sauvegarde de la révolution

Les bureaux de Nidaa Tounes à Menzel Bouzalfa viennent d’être attaqués pour la deuxième fois consécutive. C’est ce que vient de nous confirmer Khemaïs Ksila, membre du bureau exécutif du parti. Selon ce dernier, et après avoir été vandalisés une première fois il y a quelques jours, les locaux ont été attaqués hier. « On a brûlé la porte d’entrée et on a essayé de s’introduire dans les bureaux dont certains ont été saccagés », a-t-il confirmé.

Ksila nous a indiqué, par ailleurs, qu’un huissier notaire a été dépêché sur place pour constater les dégâts et qu’une plainte vient d’être déposée. « Nous avons, par ailleurs, demandé aux forces de l’ordre de la région une protection particulière puisqu’il semble que ce local est particulièrement visé».

Khemaïs Ksila considère que cette attaque est « la poursuite d’une stratégie élaborée, contre Nidaa Tounes, par les comités de sauvegarde de la révolution», dont certains membres ont été reconnus sur les lieux de l’attaque, accuse-t-il. Il réitère, à ce propos, l’appel de son parti à dissoudre ces comités. « Ce sont des groupes criminels et le gouvernement, en les laissant faire, porte l’entière responsabilité de leurs actes».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here