Participation massive à Sfax, Sidi Bouzid, Gafsa et Kasserine

La grève générale annoncée mercredi 05 décembre 2012 par l’Union régionale du travail (URT) a été largement respectée, hier jeudi à Sfax par les travailleurs, l’administration publique et même par certains commerçants.

Une ville morte où les écoles, les lycées et les facultés, pourtant en pleine période d’examens, ont été boycottés par les élèves, les étudiants et leurs professeurs.

Dès neuf heures du matin, une assemblée générale a été organisée devant le siège de l’UGTT à Sfax, avant de se transformer en marche pacifique qui a parcouru les artères principales de la ville, sans enregistrer aucun acte de violence.

Même topo, hier jeudi, à Sidi Bouzid  où les services et les établissements publics, à l’exception du service des urgences, ont été paralysés. Quant aux commerçants et autres marchands de fruits et légumes, ils n’ont pas débrayé.

Un cortège d’environ cinq mille citoyens, de représentants de la société civile, de partis politiques et d’associations régionales s’est ébranlé devant le siège de l’URT de Sidi Bouzid  et a parcouru les rues principales, en scandant des slogans dénonçant les agressions contre l’UGTT et appelant à la dissolution des ligues de protection de la Révolution.

Le gouvernorat de Gafsa a été à son tour paralysé par la grève générale. Selon le secrétaire général de l’URT de Gafsa, le taux de participation à la grève est de 90% dans plusieurs secteurs et de 100% dans d’autres secteurs, dont le transport et les établissements publics et administratifs.

Si la plupart des établissements publics du gouvernorat de Kasserine ont adhéré à la grève générale régionale, hier jeudi, certaines administrations l’ont boudée, tels le Centre postal, les recettes des finances et quelques établissements éducatifs, ainsi que l’usine de la Société nationale de cellulose et de pâte d’alfa.

Les pharmacies, les industries privées et la plupart des commerces n’ont pas répondu favorablement à l’appel, ainsi que le transport des citoyens qui n’a pas connu de perturbations notables.

Selon l’un des membres du bureau exécutif de l’URT à Kasserine, le taux de participation à la grève se situe à hauteur de 70%. Aucun trouble n’a été enregistré dans les différentes délégations du gouvernorat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here