Kamel Letaïef dont la maison a été attaquée la veille, accuse des partis politiques agonisants !

Dans le prolongement de notre article publié hier, samedi 1er décembre 2012, en début de soirée, relatant l’attaque qu’aurait subi, de la part de « milices protectrices de la révolution », la maison de l’homme d’affaires Kamel Letaief  (anciennement proche de l’ancien régime), et comme annoncé, un communiqué concernant cette affaire, a été diffusé par son avocat Maître Nizar Ayed.

En effet, ce dernier rapporte, dans ce communiqué, les péripéties de l’attaque subie la veille et dénonce le fait que son client fait l’objet d’une campagne acharnée lancée par des parties politiques agonisantes et que même « l’affaire  d’atteinte à la sûreté de l’Etat » en fait partie. Nous vous publions ci-après la teneur de ce communiqué tel qu’il a été publié par la TAP :

Me Nizar Ayed, avocat de l’homme d’affaires, Kamel Letaïef, a fait savoir qu’un « groupe d’individus appartenant aux comités de protection de la révolution » a attaqué, samedi après-midi, la maison de son client, à la banlieue-nord de Tunis et tenté de « l’agresser ainsi que sa famille ».

Dans un communiqué adressé à l’opinion publique et dont une copie est parvenue à l’agence TAP, Me Ayed a évoqué l’affaire dans laquelle est cité son client qui « fait l’objet d’une campagne acharnée lancée par certains partis politiques agonisants », selon ses termes.

L’avocat a, également, expliqué que l’affaire « d’atteinte à la sûreté de l’Etat » à laquelle certaines parties essaient d’impliquer Kamel Letaïef est « montée de toutes pièces et ne repose sur aucune preuve », ajoutant qu’elle « s’apparente aux pratiques utilisées du temps de l’ancien régime pour nuire à l’image des militants politiques ».

L’avocat de Kamel Letaïef estime, par ailleurs, que l’interdiction de voyager émise à l’encontre de son client « n’a pas de fondement juridique et constitue une atteinte aux droits de l’Homme ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here