Sondages 3C Etudes : l’écart se resserre entre Ennahdha et Nidaa Tounes

Les Tunisiens se désintéressent de plus en plus de la chose politique, mais s’intéressent de plus en plus aux sondages qui font écho des nouvelles tendances sur la scène nationale. Cela peut paraître paradoxal, mais c’est loin d’être le seul paradoxe qui anime aujourd’hui une Tunisie dite post-révolutionnaire.

Béji Caïd Essebsi fait des envieux

Le dernier sondage en date, c’est le baromètre politique réalisé par 3C Etudes. Selon ce  baromètre, le président de Nidaa Tounes,  Béji Caïd Essebsi, arrive en tête des intentions de vote pour les élections présidentielles avec 10,9%. Cette position est loin de plaire à ses adversaires du parti Ennahdha, qui multiplient, depuis quelque temps, les manœuvres pour court-circuiter l’ascension que lui prêtent les sondages.

Moncef  Marzouki, président actuel de la République vient en  2ème place avec 7,2% des voix. Mustapha Ben Jaâfar, quant à lui, arrive en 3ème place avec 3,6% des voix. Ce sondage a apporté du nouveau avec l’entrée de Taïeb Baccouche,  pour la première fois dans la course,  avec 2,5% des intentions de vote, ce qui lui confère la 4ème place.

L’éternel sourire figé de Hamadi Jebali semble perdre de son effet et le chef du gouvernement voit son pourcentage de vote chuter pour ne récolter que 2,3% des voix.  Hamma Hammami arrive derrière avec 2.1% des voix. Samir Dilou (1,9%), Mohamed Abbou (1,4%) et Ali Laârayedh (1,4%).

Ennahdha, talonné par Nidaa Tounes

42% des Tunisiens ne savent pas encore pour qui voter.  Un pourcentage en hausse par rapport au mois précédent, qui inquiète et qui dit long sur le désintérêt croissant des Tunisiens envers leur classe politique.

S’agissant de la course entre les partis, il semble bien que cela chauffe entre Ennahdha et Nidaa Tounes. Le sondage effectué par 3C Etudes prévoit qu’en cas de tenue d’élections législatives, Ennahdha aurait 31,4% des voix contre 29,6% pour Nidaa Tounes.

Hichem Guerfali, Pdg de 3C Etudes explique la progression du parti islamiste aux dernières évolutions du conflit israélo-palestinien et les frappes israéliennes sur Gaza.

Il semble aussi que Nidaa Tounes et le Front populaire sont en train de capter les points perdus des autres partis. Le Front populaire est arrivé ainsi à la 3ème place avec 6,9% des voix, tandis qu’Al Jomhouri a accusé un recul d’un demi-point pour ne récolter  que 5,4%. Ce sondage fera aussi suer les militants d’Al Massar qui passe sous la barre de 1%.

Al Aridha Al Chaabia obtiendrait  4,7% des voix, le CRP 4,6% et Ettakatol 3,8% des voix. L’UPL de Slim Riahi recueille 2,7%  d’intentions de vote, contre 1,9% pour  le parti de Kamel Morjane Al Moubadara.

Le rendement du gouvernement est loin de plaire aux Tunisiens

Les insatisfaits du rendement du gouvernement Jebali étaient de l’ordre de 54% des Tunisiens sondés. Un pourcentage qui ne reflète aucunement une préférence pour l’opposition puisque  58% (+1%) de Tunisiens se disent insatisfaits de sa prestation.  42% de sondés ont une perception positive de la situation sécuritaire.

14% seulement des sondés affirment être mécontents du rendement des médias, contre près de 70% qui se disent satisfaits.

Ceux qui s’en prennent aux médias savent à quoi s’en tenir.

S’agissant du baromètre d’audience télé,  Ettounsiya TV devance  la Wataniya 1, avec 53,1% de part d’audience, soit plus de 3,3 millions de spectateurs. Les dernières polémiques dont cette chaîne a fait l’objet ces derniers temps, y sont sûrement pour quelque chose.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here