Jean-François Copé confirmé à la Présidence de l’UMP, François Fillon l’accuse de coup de force

Politique française: la commission de recours vient de confirmer cet après-midi (du lundi 26 novembre 2012) le résultat des élections de la présidence de l’UMP, en faveur de Jean-François Copé, avec 952 voix d’écart. À noter que le résultat de trois bureaux de vote ont été invalidés pour irrégularités,  ce sont, en l’occurrence, les deux bureaux de la région des Alpes maritimes (Nice) et celui de la Nouvelle-Calédonie.

Va-t-on vers une scission du parti ?

Dans le camp de François Fillon (ancien premier ministre et candidat débouté) et de son équipe, il n’est pas question de reconnaitre ce verdict. Ils parlent de simulacre de la part d’une commission illégale et n’ont pas hésité à dépêcher des huissiers afin d’obtenir les documents (données électorales du scrutin) qui leur permettraient de faire leur propre décompte. On parle même déjà de créer deux groupes parlementaires au sein de l’Assemblée Nationale.

Panser ses plaies, se rassembler et faire face au seul adversaire: la gauche !

De son côté, Jean-François Copé, bien campé dans son rôle de Président de l’UMP, appelle déjà au rassemblement en tendant la main à François Fillon, afin d’arrêter ces tiraillements et la dégradation de l’image du parti. J.-F. Copé affirme qu’au nom de la démocratie, il n’y a ni vainqueur ni vaincu et qu’il faut panser les blessures et reconstruire désormais la force vive du plus grand parti de France pour faire face au seul adversaire : « la gauche ».

Triste spectacle de la division « umpéiste »

Les adhérents et sympathisants de ce parti, désarçonnés et scandalisés par cette guerre des chefs se retrouvent dans l’expectative et ne savent plus à quel saint se vouer.

Jean-Sébastien Vialatte n’a pas supporté «le triste spectacle de la division» de son mouvement. Pour le faire savoir, ce député de La Seyne-sur-Mer (Var), soutien de François Fillon, a adressé au président de l’UMP, Jean-François Copé, sa démission de son poste de secrétaire départemental du parti.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here