« Interview de Slim Chiboub », les médias locaux cherchent le « buzz » et veulent la diffuser à tout prix

Tahar Ben Hassine, Directeur général de la chaîne de Télévision tunisienne « El Hiwar Ettounsi », a pris contact avec Moez Ben Gharbia de « Attounissia TV » afin de lui proposer de retransmettre la fameuse émission dont le contenu reprend une longue interview de Slim Chiboub » gendre de l’ancien président déchu Ben Ali. Une émission qui fait déjà le « buzz », avant même sa diffusion qui était prévue et annoncée à coup de flashs publicitaires à partir de 21h00, en prime-time, le jeudi 22 novembre 2012, sur « Attounissia TV ».

Ayant été saisi d’une plainte déposée par le chargé des contentieux de l’Etat, Fathi Laayouni, le Tribunal de première instance de Tunis, a pris la décision d’interdire la diffusion de cette émission par la chaîne « Attounissia TV », visant également la maison de production «Cactus » de Sami Fehri (actuellement en détention provisoire).

Tollé général hier soir sur les différents médias locaux, afin de défendre la liberté d’expression de la presse et de protester contre la censure d’une émission qui n’a pas encore été retransmise et dont le contenu n’est pas encore connu. Paradoxalement, d’autres voix s’élèvent pour s’insurger contre l’éventualité de laisser des criminels, en fuite à l’étranger, bénéficier d’une tribune médiatique de large audience.

Pour être complet, notons que Moez Ben Gharbia n’a pas hésité à déclarer, haut et fort, lors d’une émission qui a remplacé l’interview censurée sur Attounissia TV, qu’un ministre du gouvernement actuel est derrière l’annulation de la diffusion de l’interview de Slim Chiboub sur Attounissia TV.

A la question principale « comment contourner cette décision du tribunal et profiter de ce buzz médiatique ? » posée par les médias, Tahar Ben Hassine, après l’avoir annoncé sur sa page facebook, est intervenu ce matin sur les ondes FM pour défier les autorités et annoncer à son tour la retransmission de cette émission pour ce soir, vendredi 23 novembre 2012, à 21h00. Sans avouer qu’il recherchait le buzz pour améliorer l’audience de sa nouvelle chaîne, il a affirmé que  sa décision était dictée par la solidarité qu’il affichait avec la chaîne Attounissia TV. 

Gageons que les réseaux sociaux sauront apprécier les retombées de toute cette agitation médiatique.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here